Netflix ou l’art de la télé-réalité addictive

Disclaimer : la personne qui a écrit cet article ne regardait jamais de télé-réalité. Mais ça, c’était avant Love is Blind. 

Les films, les séries, les documentaires, y-a-t-il un domaine que Netflix n’a pas encore attaqué ? Le géant du streaming connait même un beau succès en ce qui concerne les télé-réalités.

L’émission de relooking Queer Eye en est déjà à sa quatrième saison et Terrace House, une production japonaise, à sa cinquième pour ne citer qu’elles. Récemment, Netflix a créé la sensation avec The Circle US et Love is Blind qui vont tous les deux avoir le droit à une deuxième saison ! Retour sur le début d’une addiction. 

The Circle US : tout n’est pas ce qui parait 

The Circle US est tiré d’une émission anglaise du même nom diffusée sur Channel 4 depuis septembre 2018. La version américaine, présentée par la comique Michelle Buteau, est sur Netflix depuis le 1er janvier 2020. Il existe aussi une version brésilienne et une française va sortir le 9 avril 2020. 

Dans The Circle, les apparences sont reines. Les participants, 14 au total, emménagent dans le même immeuble mais dans des appartements différents. Ils ne se rencontrent jamais face à face, chacun doit se créer un profil comme sur Facebook avec des photos et une petite description. Après un premier tour d’horizon des profils, les joueurs peuvent se parler par chats interposés en groupe ou non. Se créent alors des amitiés, des affinités, seulement basées sur des photos et des messages. 

Puis chacun a la possibilité de noter ses concurrents, les classant de leur préféré à celui qu’ils aiment le moins. Ceux arrivant en haut du classement ont le grand honneur de devenir influenceurs ! Et par l’occasion de bloquer un de leur camarade donc de les virer du jeu et les empêcher de gagner 100 000 $. Tant de pouvoir obtenu grâce à des photos et quelques emojis. Si seulement la vie était aussi simple.

Évidemment dans The Circle tout le monde n’est pas honnête. Quelques catfish (expression anglaise pour les personnes utilisant une fausse identité en ligne) se cachent derrière ces belles photos. Mercedeze, une femme afro-américaine mince de 27 ans est en réalité Karyn, lesbienne, 37 ans et grosse. Seaburn se fait lui passer pour sa petite amie Rebecca et est perdu quand il se retrouve dans une conversation entre filles à parler de règles et crampes menstruelles. 

The Circle / Netflix

Chaque joueur est attachant à sa manière. Si Joey, ce jeune homme de 25 ans ne sait que crier « Bro » à longueur de journée, la « bromance » qu’il a avec Shubham, un jeune nerd indien, attendrit. L’émission brille par sa modernité et son envie de montrer des profils différents et souvent queer : Sammy est une femme bisexuelle fuyant le romantisme et Chris, un homme gay qui se maquille comme un roi. 

Certes, 12 épisodes à regarder des personnes seules dans un appartement, faisant des gateaux,  du sport, s’exclamant « Oh mon dieu » à chaque fois qu’ils reçoivent une notification, cela peut paraître long. Mais derrière The Circle se cache une véritable analyse de notre société du paraître où les réseaux sociaux sont primordiaux. 

Cela rappelle dangereusement l’épisode « Chute Libre » (« Nosedive » en anglais) de la série Black Mirror (le premier de la saison 3). Il nous plongeait dans un univers où chacun était noté entre 0 et 5 par ses compatriotes. Les personnes les mieux notées avaient accès à de meilleurs services. Un scénario cauchemar quoi. 

Au moins, dans The Circle, tout le monde semble avoir de bons sentiments (les dramas se comptent sur les doigts d’une main). Et le confinement se fait avec un jacuzzi. 

Love is Blind : l’amour à la première parole ? 

Là où les candidats de The Circle ne jugent que par le physique et les apparences, ceux de Love is Blind tentent de créer une connexion plus profonde. Avec ses deux premiers épisodes arrivés sur Netflix le 13 février 2020, la télé-réalité a rapidement fait sensation sur les réseaux sociaux. Au total, la première saison compte 10 épisodes et un bonus où tous les candidats sont réunis, plus d’un an après la fin du tournage. 

Présenté par le couple Vanessa et Nick Lachey, Love is Blind est un mix du Bachelor de Mariés au premier regard ou encore de L’amour est aveugle. Le principe est simple : 15 hommes et 15 femmes tentent de trouver l’amour. Oui, on ne peut plus basique mais attention, la particularité ? Ils ne se voient pas ! Ok, cette télé-réalité ne brille pas par son originalité mais ça ne l’empêche pas d’être addictive. 

Dès le début, plusieurs personnalités sont mises en avant alors que d’autres tombent aux oubliettes après 3 minutes devant la caméra. Pendant 10 jours, les participants font du speed dating, chacun dans sa cabine respective, ils ne se voient pas mais s’entendent. Car l’important dans Love is Blind, c’est la « connexion intellectuelle ». Le physique, cela vient après. Il est quand même intéressant de noter que chaque participant rentre dans les critères de beauté de notre société. L’amour c’est pour tout le monde, mais surtout les personnes minces et hétérosexuelles.  

Après avoir établies ces fameuses connexions, il est temps de demander l’être cher en mariage. Mais qui Barnett, l’ingénieur de 27 ans, va choisir parmi ses nombreuses prétendantes ? L’exubérante Amber, celle qui lui ressemble LC ou Jessica dont Mark est fou amoureux ? Dès le premier épisode, vous verrez des couples se dire « je t’aime » en ayant l’impression qu’il se connaissent depuis seulement 10 minutes. Mais la connexion intellectuelle est forte ! Et l’alcool semble couler à flot, rares sont les scènes où les candidats n’ont pas un verre à la main. 

Une fois que la demande en mariage est faite, les couples peuvent enfin se rencontrer puis s’envolent au Mexique pour une lune de miel pré-mariage. Ensuite vient le retour à la réalité, la rencontre avec les parents, les préparatifs du mariage. « L’amour est-il vraiment aveugle ? », viennent demander les présentateurs tous les 2 épisodes sans qu’on ne comprenne réellement leur rôle. 

Au final, il faudra attendre l’épisode 10 pour voir qui dira oui, qui dira non sur l’autel devant famille et amis. Avons-nous eu raison de placer tous nos espoirs en Lauren et Cameron dont l’amour semble si parfait ? Pour les curieux qui veulent se spoiler : rendez-vous sur les Instagram des participants. Et pour ceux qui s’ennuient pendant le confinement, un projet Love is Quarantine est en train de se monter.

Marine Langlois 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s