Sally Rooney : l’auteure d’une génération

Si son nom n’a pas encore percé en France, Sally Rooney fait parler d’elle de l’autre côté de la Manche. En juillet 2017, son premier livre, Conversations with Friends, est publié. Sa traduction Conversations entre amis vient juste de paraître en France aux éditions de l’Olivier. À 28 ans, la « Jane Austen du précariat », comme elle est souvent décrite, s’impose comme la voix des millenials

Deux romans acclamés

Née en 1991 à Castlebar, en Irlande, Sally Rooney habite à Dublin où elle a réalisé ses études supérieures, à Trinity College. Après avoir abandonné un master en politique, elle se reconvertit dans la littérature américaine et écrit son premier roman en seulement trois mois. C’est avec son deuxième livre, Normal People, que Sally Rooney devient un véritable phénomène.

Conversation with friends est le premier livre de Sally Rooney, paru en juillet 2017.

Conversation with friends raconte l’histoire de Frances and Bobbi, deux jeunes Irlandaises auparavant en couple. Le duo est toujours très proche mais leur dynamique est bouleversée quand elles rencontrent Melissa, une photographe un peu plus âgée. En se liant d’amitié avec elle, elles font également la connaissance de Nick, son mari, un acteur renommé. Un étrange ménage à quatre, parfois toxique, parfois excitant, se forme rapidement.

Les relations humaines sont également au coeur du deuxième roman de Rooney, Normal people, paru en avril 2019. Cette fois, l’auteure nous conte l’histoire de Connell et Marianne, deux lycéens.

Les prémices peuvent sembler un tant soit peu clichés : lui est populaire, à la tête de l’équipe de foot, elle est solitaire, étrange aux yeux de ses camarades.  Une connexion solide et tumultueuse se forge entre les deux et va perdurer pendant leurs années universitaires. Le livre a remporté divers prix en Angleterre et une adaptation en mini-série est en cours de production par la BBC et la plateforme américaine Hulu.

Des sujets modernes

Pourquoi un tel emballement ? Sally Rooney écrit sur sa génération sans s’encombrer du glamour habituel et arrive à capturer ce que signifie être jeune (et blanc, ses livres manquant quand même de diversité) aujourd’hui. Dans Conversations with Friends,  elle décrit avec précision la douleur que ressent Frances, atteinte d’endométriose, lors de ses règles. Dans Normal People, elle aborde la différence de classe sociale entre Connell et Mariane mais aussi leur santé mentale fragile.

« Je ne crois pas vraiment dans l’idée de l’individu. Je me trouve attirée à écrire sur l’intimité et comment nous nous construisons l’un avec l’autre », disait Sally Rooney au New York Times. L’humain est profondément important dans les deux romans et il est montré sans faux semblants dans toute sa noirceur, sa douceur et sa vulnérabilité. Si les deux livres sont romantiques, ils le sont d’une manière indéniablement moderne.

Grâce à des dialogues intelligents, des personnages qui adorent s’auto-analyser, des amours aussi passionnées que compliquées, les mots de Sally Rooney se dévorent. Et on en demande plus.

Marine Langlois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s